Le Serpent de la Sagesse

Cette initiation se prépare durant une semaine. Elle fait suite à la formation des Cinq sens. C’est une opportunité pour l’Essénien de s’unir avec la sagesse qui illumine la vie et ouvre le chemin d’une conscience supérieure.
Si l’Essénien réussit cette initiation, il retrouvera le sens de l’orientation véritable et sera capable de cheminer avec assurance sur le chemin de la vérité universelle.
L’alliance avec le Serpent de la Sagesse confirme l’activation des 5 sens et permet d’entrer sur le chemin des maîtres.
Depuis la nuit des temps, les hommes savent qu’il existe une intelligence de sagesse qui régit l’harmonie des mondes et qui peut éveiller l’homme correctement préparé.
Cette initiation vient d’une ancienne alliance qui se transmet à travers le fleuve de la Tradition des enfants de la Lumière. De l’Égypte antique aux Esséniens d’aujourd’hui, le Serpent de la Sagesse n’accepte de s’unir qu’avec les porteurs fidèles de la Tradition qui rendent gloire au Père et à la Mère.

« Cette initiation a changé ma vie, elle m’a ouvert le chemin pour servir le Père. Souvent je me dis que c’est grâce au Serpent de la Sagesse que j’ai pu m’approcher d’un savoir véritable en dehors des concepts des hommes. »

Benoît C.

Psaume sur le serpent de la Sagesse

  1.  Un grand secret est caché pour l’homme dans la connaissance du Serpent de la Sagesse. Il est le passeur des mondes ; il est le guide qui ouvre les portes d’un monde supérieur.
  2.  Lorsque le Serpent de la Sagesse parvient à entrer en l’homme et même à vivre en lui, il établit un état de conscience où tout devient calme, immobile, profondément stable. L’homme entre dans la clarté, il se sent un avec lui-même, en harmonie, et il se tient enraciné dans la sagesse, sans peur, calme et stable. Il regarde les évènements avec recul, sans précipitation, et il agit avec intelligence, apportant des solutions là où il y avait la confusion. Il peut être rapide comme l’éclair dans une décision ou une action ou calme et réfléchi, patient, attendant le bon moment. En toute chose, il est juste.
  3.  Si l’homme a vécu cette expérience d’être habité par le Serpent de la Sagesse et qu’ensuite celui-ci le quitte, il sent monter en lui le trouble, la peur, le mécontentement ; il se sent dans l’instabilité et peut se mettre à voir autour de lui des forces sombres. Cela ne traduit pas la présence de l’autre serpent, du serpent de la destruction, du serpent tentateur. Celui-ci se tient dans un premier temps à l’extérieur de l’homme et agit comme un miroir. Ce que l’homme vit comme trouble se reflète dans l’eau qui l’entoure, le déforme, l’amplifie, prend la forme de forces sombres. L’homme croit alors être habité par des forces plus grandes qu’elles ne le sont en réalité. Ces idées finissent par faire entrer le serpent de la destruction, qui s’installe en lui. Si le Serpent de la Sagesse était demeuré en l’homme, le serpent de la destruction n’aurait pas pu jouer de cet effet de miroir car l’homme serait resté serein malgré les petites tracasseries et les imperfections de la vie dans un corps mortel.

    Psaume 104 versets 1,2 et 3 de l’Évangile essénien de l’Archange Gabriel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *